logo Syrha Logic

LE BLOG

Syrhalogic saison 7, votre système RH dans le CLOUD !


Syrhalogic saison 7 marque une profonde transformation de l’application en embarquant une toute nouvelle technologie interactive qui marque le début de grands changements. Syrhalogic en profite pour se doter de fonctionnalités en réponses aux attentes du marché ! Pour l’instant modulable, l’application se renouvelle en proposant désormais 4 nouvelles offres.

 

Gestion des projets informatiques

SI

Le portefeuille de projets informatiques n’a plus de secret pour Syrhalogic saison 7 ! Le Référentiel d’Activités modulable sur 4 niveaux hiérarchiques, unique sur le marché, vous permet le pilotage complet de votre projet, du cahier des charges jusqu’au déploiement !

Gestion du temps de travail

TEMPS

Gérer son temps de travail et celui de ses collaborateurs doit sefaire avec les outils adaptés. Pour cela, Syrha Logic s’occupe de vos collaborateurs en s’adaptant à votre organisation : logique multi-sites, organisation multi-sociétés… Le tout à la minute près !

Gestion de la R&D et du CIR

RD

Syrhalogic optimise la gestion des ressources disponibles ! Avec son système de Workflow automatisé, Syrhalogic vous prévient en temps réel : temps passé sur un projet, sur une activité ou sur une prestation. Ses reportings, sa gestion des pièces-jointes et ses exports Excel simplifient la constitution du dossier Crédit Impôt Recherche !

Planification des ressources

PLANNING

La planification est au cœur de la problématique du chef de projet. Le Scheduler, le Capacity Planning et le Diagramme de Gantt vous permettent de garder un oeil sur vos ressources à tout moment ! L’ergonomie travaillée de de la saison 7 de Syrhalogic permet de comparer le prévisionnel et le réalisé, en heures, en jours ou en semaines…

 

Leave a comment | Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La gestion de projets 2.0


gestion de projets

Triste sort que celui du chef de projet: sous le feu des projecteurs lors de ses échecs, c’est son équipe qui récolte les lauriers de ses succès.
Manager des RH d’une part et gestionnaire de projet d’autre part, il doit être organisé, et surtout s’armer de patience !
Au début des années 1990, Midler, alors DRH du projet Twingo affirme que le chef de projet idéal est en même temps iconoclaste et légitime dans son métier. Il doit à la fois avoir le respect de ses pairs techniquement, et s’engager, s’imposer ou en imposer dans ses choix de gestion. Pour l’AFITEP (Association Francophone de Management de Projet), le bon chef de projet est un technicien,  un vendeur, un psychologue, un financier, un planificateur, un négociateur.
Bref, l’homme qui valait trois milliards. Alors face à une définition si complexe, comment gérer ses imperfections ?

 

La connaissance de l’entreprise est primordiale pour être efficace.

Mais il est ardu pour le manager de gérer des détails opérationnels sans s’y perdre. Ceux-ci doivent permettre l’identification des moyens adaptés aux objectifs. Dans les années 50, Edward Deming, le père du  » Toyotisme », met en place le « management by means ». C’est la fin des obligations de résultats, on défini les moyens à allouer, et l’on mesure par la suite le résultat produit ! Mais l’optimisation des ressources est en réalité souvent peu perçue, voire invisible. En confondant gestion et planification, le chef de projet se perd dans le superflu. La peur
du travail opérationnel le cantonne à la planification des tâches, et il se réduit à attendre la livraison finale du travail réalisé par ses équipes.
Si cette planification est un aspect important du projet, elle ne suffit pas une gestion correcte des ressources et le manager risque vite de se retrouver face à un stress important. Face à une équipe qui s’auto-gère et un manager qui a du mal à trouver sa place, on peut s’interroger sur l’impact contre-productif de celui-ci…

Et c’est ici que le rôle du chef se révèle. La réussite du projet passe par la bonne gestion des ressources humaines. En formalisant les échanges, en améliorant la coordination de l’équipe et en facilitant les flux de communication, il garantit la transparence, et ainsi la confiance entre les différents acteurs.

 

Le 2.0 a transformé la gestion des ressources du portefeuille de projets.

L’apparition d’outils de travail collaboratifs a permis l’amélioration de la gestion des ressources humaines au sein du portefeuille de projets.
En se spécialisant , certains outils, comme Syrhalogic, ont instauré cette idée de transparence du projet entre les collaborateurs en leur permettant d’adopter une vue à 360°.
C’est là que l’’AFITEP se trompe, le chef de projet n’est pas un surhomme ! Il est simplement bien organisé, et possède les outils adaptés. Sinon, c’est souvent l’organisation du travail dans laquelle s’inscrivent les individus qui est à questionner ! C’est là que résident les enjeux du chef de projet de demain: avoir une vue d’ensemble impliquant, au sein même d’une structure, tous les protagonistes. L’équipe gère le fond et le manager gère la forme !
Facilitée par le Cloud, la gestion du portefeuille de projets mise désormais sur le collaboratif et la maîtrise des nouveaux outils de gestion des ressources. La Sharing Economy s’est déjà attaquée au monde professionnel et nous avons de plus en plus de mal à appréhender le quotidien sans elle. Le manager d’aujourd’hui est celui qui saura gérer son équipe… avec les outils adaptés !

Rémi, équipe Syrhalogic

 

Leave a comment | Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn